Reportage de France 3 sur le jumelage artistique des 1ères de l’option facultative Théâtre

Journal télévisé 19/20

#Presse #ActionCulturelleBravo à Laurent Cogez du Collectif Colette et les élèves de SFSales option Théâtre pour avoir mené ce projet jusqu'au bout et avec panache !

Publié par Scène nationale 61 sur samedi 18 mars 2017

Parlez-nous d’amour: spectacle de l’option Théâtre 1ère/ Jumelage artistique

Vendredi 17 mars, les élèves de 1ères de l’option Théâtre du lycée Saint François de Sales (Alençon) ont présenté leur spectacle « Parlez-nous d’amour » au Théâtre d’Alençon (Scène Nationale 61), devant plus de 250 spectateurs. Ce spectacle, mis en scène par Laurent Cogez, metteur en scène du Collectif Colette (Pauline à la plage, le 5 et 6 avril au Théâtre d’Alençon) a permis d’explorer la thématique de l’amour, de la disséquer et de l’analyser. Pour cela, les jeunes ont interviewé, entre deux cours, sur un parking, au lycée, des personnes. Les jeunes ont ainsi adapté six scènes tirées du film d’Eric Rohmer Pauline à la plage. « Lorsque des textes sont écrits, ils nous appartiennent, et sans les dénaturer, on peut les amener à soi, et partager avec eux cet heureux mariage avec un public » explique Laurent Cogez, jeune metteur en scène talentueux de 27 ans. Les élèves ont par ailleurs construit l’histoire et écrit le reste des dialogues afin de bâtir une conférence scientifique sur le thème de l’amour intégrant des enregistrements radio. Il ne s’agit pas d’être intrusif mais juste de questionner une thématique qui nous concerne tous.

« J’ai voulu aller chercher dans l’imaginaire de chacun de ces 17 jeunes, dans leur rapport frontal et personnel au texte, dans leur rapport à l’écriture, les thématiques qui les agitent, des questions qui les traversent, les envies qui les font bouillonner, en tant qu’acteurs et en tant qu’individus » ajoute Laurent Cogez.

Le jumelage aura aussi été l’occasion de découvrir le fonctionnement d’un théâtre, avec son aspect technique. «La Scène Nationale nous a accueillis avec beaucoup de gentillesse. Les techniciens ont géré l’installation des lumières, du son. C’est un travail long et fastidieux, mené avant le spectacle, que le spectateur n’imagine pas. Et pourtant, la lumière habille vraiment le plateau. Il n’y a pas que les acteurs. Il y a aussi tous ceux de l’ombre sans qui le spectacle n’aurait rien à voir» explique Antoine élève de 1ère S.

« Quelques minutes avant le spectacle, on voyait les gens s’installer depuis les coulisses. On a eu un coup de stress et puis d’un seul coup, tout le stress a disparu. On était seuls en coulisses. Laurent et notre professeur étaient en régie. C’était à nous de jouer. On était prêt à entrer en scène » explique Léon.

Pour les jeunes, l’aventure sera inoubliable : « on a vécu en communauté durant une semaine de jumelage, on a vu naître le spectacle, on l’a créé tous ensemble avec Laurent et notre professeur Madame Boisbunon Hanocq .Nous avons construit nos personnages. Ils sont parfois très différents de nous» commente Loeiza, élève de 1ère ES. « Je me suis dépassée, j’ai gagné en confiance, en assurance. Je sens que j’ai avancé dans ma vie » , affirme Eugénie.

Enfin, ce jumelage avec la Scène Nationale et la région, a également permis de travailler avec un comédien et metteur en scène d’une grande élégance et finesse intellectuelle. « Laurent Cogez a su tirer les élèves vers le haut, les mettre en confiance. Il est exigeant, et c’est ce que nous attendons de lui, mais il est toujours bienveillant. Il a nourri les élèves culturellement et humainement. L’aventure leur a permis de s’élever et de grandir » conclue la professeure de Lettres et Théâtre.

Une très belle aventure qui ne poursuit avec le retour de Laurent Cogez et du Collectif Colette qui présentera Pauline à la plage les 5 et 6 avril au Théâtre d’Alençon. « Nous ne manquerons pas d’aller les voir ! Nos places sont réservées » annoncent les élèves ravis.

Sortie culturelle en 6e

Les élèves de 6ème sont allés visiter les collections permanentes du Musée des Beaux-arts et de la Dentelle de la ville d’Alençon.

Grâce à un livret pédagogique, ils ont pu découvrir le patrimoine alençonnais et suivre la visite des différentes sections permanentes; la section des Beaux-arts, la section du Cambodge, la section de la Dentelle et du point d’Alençon. 

Ils ont ensuite participé à un atelier “piquage”, une des étapes de fabrication pour la dentelle.

L’objectif étant de dessiner avec la lumière et d’aborder une nouvelle approche de création qui sera poursuivie en cours d’Arts Plastiques.

Lâcher de fauteuils rouges dans les rues d’Alençon !

Les élèves de Terminales option Arts plastiques ont participé à ce projet artistique innovant et se sont mis en scène dans des photographies qu’ils enverront pour la projection finale qui aura lieu samedi 8 avril à 18h30 à la Halle aux Toiles, lors de la soirée de clôture “Les Palmés d’Or”.

 

Huit fauteuils de cinéma se sont installés en ville pour inciter les passants à rejouer des scènes du cinéma féminin.

Fauteuil en velours rouge cherche comédien amateur pour mini-métrage artisanal au portable !

OPÉRATION “PIÈCES JAUNES 2017”

La classe de CM1-CM2 a participé à l’opération « PIÈCES JAUNES » et a déposé deux tirelires à la poste le vendredi 10 février.

« L’opération Pièces Jaunes a été mise au point en 1990 pour récolter de l’argent et les donner aux hôpitaux. Ils s’en serviront par exemple pour acheter des lits pour les parents des enfants malades our qu’ils dorment près de leurs enfants. »     Mathéo

« L’opération Pièces Jaunes sert à récupérer un maximum de pièces pour construire des maisons à côté des hôpitaux pour que les parents voient plus leurs enfants hospitalisés. »     Antoine

« Elle consiste à aider les enfants gravement malades et les hôpitaux, par exemple pour acheter des jouets. »     Jeanne

« Chaque jour, quelques enfants ont rapporté quelques pièces et les ont déposées dans les tirelires. »     Victor

« Nous avons déposé les pièces à la Poste : nous avons  récolté 41 € 45 cts, ce qui pèse 2 kg et 40 g. »     Ayman et Illyès-Yann 

« Nous avons participé à l’opération Pièces Jaunes pour aider les enfants malades. On a beaucoup d’argent ; si on peut les aider alors je suis contente. »     Marie

“Parlez-moi d’amour”: l’option Théâtre 1ère joue au Théâtre d’Alençon

Parlez-moi d’amour

Vendredi 17 mars les élèves de l’option Théâtre, niveau 1ère, présenteront le fruit du jumelage avec la Scène Nationale et Laurent Cogez, comédien et metteur en scène ayant fait ses classes à la Comédie française.

Vendredi 17 mars, à 19h, au Théâtre d’Alençon.

Gratuit et sur réservation au 02 33 29 16 96

Pour plus d’informations, retrouvez l’interview de Laurent Cogez diffusée sur RCF en cliquant sur…

https://www.facebook.com/SFSalesRadio/?hc_ref=PAGES_TIMELINE&fref=nf

Et pour suivre l’actualité de l’option et l’avancement de nos travaux, cliquez sur…

https://www.facebook.com/SFSalesOptionTheatre/?ref=aymt_homepage_panel

La contribution de l’enseignement catholique pour l’école

« Un pacte éducatif qui promeut la diversité scolaire, et à travers elle, une école plus fraternelle.» C’est ainsi que Pascal Balmand, secrétaire général de l’Enseignement Catholique, a présenté à la presse, le 28 février 2017, «La contribution de l’enseignement catholique pour l’école», en vue des élections. Cette réflexion sur la mission d’éducation et le système éducatif postule que l’égalité véritable exige la diversification pour prendre en compte les réalités plurielles des jeunes et des territoires et atteindre les objectifs d’un commun partagé.

Source : Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique

Télécharger le document : La contribution de l’enseignement catholique pour l’école. Des convictions pour avancer.

Section sportive Futsal – Partenariat BOUBET

Ce jeudi 02 février 2017 fut une date importante dans l’histoire de la section sportive Futsal du collège SFS. Existante depuis maintenant 2 ans, la section a vu la création de son survêtement. Une cérémonie officielle de présentation de cet équipement fédérateur et propice à la cohésion, l’unité du groupe, au sentiment d’appartenance s’est déroulée dans l’enceinte de l’établissement en présence des élèves, parents d’élèves, professeurs et éducateurs, R.Lhémery, chef d’établissement ainsi que S.Boubet, chef de l’entreprise de transports et voyages BOUBET. En effet, ce dernier a alloué un chèque de 1000 € à la section qui a permis de réduire considérablement le coût du survêtement. Nous tenons ici, au nom des élèves, parents et professeurs, à remercier chaleureusement l’entreprise BOUBET pour ce partenariat-sponsoring.

A l’issue de la cérémonie, un tournoi convivial de futsal a été proposé aux élèves de la section dans le gymnase pendant 1h, les équipes étant chacune constituée d’élèves de 6e, 5e, 4e et 3e,  filles et garçons. L’ambiance a été très agréable, la plupart des jeunes ayant été encouragés par leurs familles venues nombreuses : “c’était super de jouer avec les plus âgés, en plus ils nous donnaient des conseils !”, précisa Djoyce, élève de 6e.

Retrouvez d’autres photos de ce partenariat et évènements de la section sportive Futsal sur notre page Facebook en cliquant ici.

Témoignage en spectacle de Ladji Diallo

Ladji Diallo en spectacle devant les élèves du collège pour célébrer la fête de Saint-François de Sales.

Comédien, conteur et chanteur, l’artiste raconte le chemin d’un bouleversement intérieur.

Comment le caïd des cités est-il devenu ambassadeur de l’amour universel ?

(Ré)écoutez la 8ème émission des élèves sur RCF

Pour la huitième fois en deux ans, et la deuxième fois de l’année, les élèves se sont retrouvés pour une émission de 25 minutes sur les ondes de RCF Orne.

 

Au Programme de cette émission (cliquez sur les sujets pour les réécouter un-par-un) :

Vous pouvez réécouter l’émission en cliquant sur le lecteur ci-dessous :

Pour réécouter les émissions de l’année dernière, cliquez ici.

Trois classes de primaire au théâtre

Le vendredi 20 janvier 2017, les deux classes de CP et la classe de CM2 sont allées au Théâtre d’Alençon assister à la représentation « Les petits, c’est comme les grands… mais en pas pareil » (programmation de la Scène Nationale 61) : un spectacle de la Compagnie (alençonnaise) Bleu 202, écrit et interprété par Pierre TROUVÉ et Delphine JEANNE.

 

«  Il y avait des portes plus hautes pour donner l’impression qu’ils étaient petits. » Charlotte – Melvin – Charlotte – Ayoub

« La classe a bien aimé ce spectacle humoristique. » Nathan – Valentin – Théo

« Le fond était projeté sur une grande toile. » Loïs – Lisa – Alexine – Chloé

« Ce spectacle était amusant et humoristique. » Rémi – Emmanuel – Paul

« Nous avons aimé car l’ours était très drôle. » Charlotte – Théo – Pierre – Lilou

« Toute la classe conseille d’aller voir ce spectacle. » Perline – Iséa – Augustine – Coline

« Nous avons découvert que, même si sur la scène il n’y a que deux acteurs, ce genre de spectacle nécessite d’autres rôles importants : technicien, éclaireur, metteur en scène, écrivain, décorateur, ingénieur du son… » Théo – Raphaël – Nadir – Alexis

Défi Canson 2017 : un élève de 6e en lice !

Une nouvelle fois un élève de Saint-François est en lice pour le Défi Canson : Enzo De Sousa (6e Alençon).  N”hésitez pas à voter pour lui ! Plus il recevra de votes, plus il aura de chance d’être primé ! Merci pour lui.

“Unité sans uniformité” rencontre de témoins à Saint François

Pendant la semaine du 23 au 26 janvier 2017, tout les élèves du collège et du lycée rencontreront des témoins sur le thème “unité sans uniformité”.

Pour les 6èmes et 5èmes : le jeudi 26 janvier ils rencontreront les sœurs de la Nouvelle Alliance.
La communauté de la Nouvelle Alliance participe à l’animation spirituelle du Sanctuaire Notre-Dame de  Montligeon. Vous pouvez cliquer ici pour aller visiter leur site afin d’en apprendre plus sur elles.
Source photo : Ouest-France

 
Pour les 4èmes et les 3èmes, 2ndes  : le mardi 24 janvier ils rencontreront Ladji Diallo. Il présente des contes et chansons pour parler du respect d’autrui et des différences.Un temps d’échange sera ensuite instauré avec les élèves. Vous pouvez cliquer ici pour aller visiter son site afin d’en apprendre plus sur lui.

 

Enfin, Pour les lycéens et BTS : ils rencontreront les Frères de la Communauté St Jean. Il y aura donc le Père Jacques-Vianney Laurent  et le Frère Bernardin pour parler du sujet “unité sans uniformité”. Vous pouvez cliquer ici pour aller visiter leur site afin d’en apprendre plus sur eux.

Pour finir, la messe de la St François de Sales aura lieu le mardi 24 à 15h45 pour les volontaires. Merci de transmettre les noms des élèves qui souhaitent participer à la messe et aussi de ceux qui souhaitent animer (instruments/lectures) à Mme Vachon, adjointe en Pastorale.

Sortie culturelle à Paris autour du Misanthrope : Français et Théâtre

Il est écrit dans Le Misanthrope de Molière que “La solitude effraie une âme de vingt ans”. Pour autant, les annonces de pluies verglaçantes n’ont guère effrayé les lycéens de Saint François, qui n’ont pas froid aux yeux. En effet, samedi 7 janvier, à 7h du matin, malgré des températures gélives, un groupe de lycéens accompagnés par leur professeur de Lettres, Madame Boisbunon Hanocq, a pris le départ direction Paris. Au programme, visite guidée du Musée d’Orsay et découverte de la superbe exposition temporaire sur le Second Empire. “L’objectif était d’approfondir le travail mené en classe avec les secondes: d’une part, prolonger l’étude du réalisme à travers Le Père Goriot de Balzac, de l’autre, assister à une mise en scène du Misanthrope de Molière, à la Comédie Française, que les élèves de secondes étudient en classe“, explique la professeure. Aussi, les élèves ont pu apprécier les particularités de la peinture réaliste, les portraits caricaturaux de Daumier, les toiles impressionnistes de Monet.J’aime beaucoup l’impressionnisme, explique Elise qui est en seconde, et je suis contente d’avoir vu les tableaux en vrai“. Pour Lilas et Léon, ce sont les bijoux de l’impératrice Eugénie (notamment le bouquet de roses de diamants destiné à égayer un corsage !) et le lustre du mobilier qui les ont éblouis tandis qu’Anthony est ravi d’avoir appris à identifier des éléments d’architecture en étudiant la construction de l’ancienne gare d’Orsay et la manière dont elle a été convertie en musée. Le musée d’Orsay est un lieu où l’imagination se met aisément en action, commente la professeure: “On s’imagine bien les dames, avec leurs chapeaux et leurs grandes malles venues là prendre le train, regarder la grande horloge d’Orsay”. Puis, le groupe s’est rendu à la Comédie Française, que les optionnaires Théâtre ont l’habitude de fréquenter. Alix est touchée par la vue du fauteuil de Molière exposé sous vitrine . “Le voir en vrai, se dire que c’est dans ce fauteuil que Molière fait un malaise dont il meurt quelques heures plus tard, est un moment émouvant“. Le Misanthrope enfin, dans une mise en scène de Clément Hervieu-Léger, a séduit les jeunes. Le personnage d’Alceste est joué dans cette mise en scène de manière touchante. Il est parfois maladroit et bourru mais il dit des vérités Pierrick se dit “impressionné par le jeu d’acteurs, la précision des acteurs“. Lilas commente également “c’est une comédie sérieuse. Le rire est là, mais il est subtil. Il naît de petits détails que le public saisit“.  Une belle journée à l’ambiance chaleureuse!

 

Pour voir la vidéo de la journée, retrouvez-nous sur la page Facebook de l’option Théâtre:

https://www.facebook.com/SFSalesOptionTheatre/videos/1634448200182348/

Célébration de NOËL – École maternelle et primaire

Le jeudi 15 décembre 2016, les 350 élèves de l’école maternelle et primaire se sont retrouvés dans la chapelle de l’établissement pour vivre un temps fort de Noël.

La célébration a débuté par la lecture d’un conte : « Le Prince ». Quelques élèves de CM1 et CM2 ont mis en voix ce conte, tandis que les élèves de la classe de CE1 le mimaient.

C’est l’histoire d’un prince, grand, puissant et fort… mais qui garde toujours ses poings fermés comme des cailloux : pour taper, frapper et sans cesse montrer sa force. Mais quand il est tout seul, il pleure… Un jour, on annonce la naissance d’un bébé, que l’on appelle Le Prince de la Paix. Tout le monde rit, tout le monde chante, tout le monde est heureux ! Le Prince, lui, n’est pas content, il est jaloux. Il va rendre visite à ce petit enfant devant lequel tous s’extasient. Et voilà qu’en voyant cet enfant si fragile, mais si souriant, qui lui tend ses deux petites mains ouvertes, “les poings fermés du Prince se desserrent. Ils s’ouvrent comme des fleurs. Voilà le Prince avec ses deux mains grandes ouvertes, deux mains toutes neuves. Deux mains ouvertes pour donner la main. Deux belles mains pour partager les cadeaux, (…) pour peindre la couleur et pour faire des gâteaux… Deux mains pour aimer.

Pour lire l’intégralité du conte :

Télécharger au format PDF

Ce conte avait été l’occasion de réfléchir dans chaque classe sur tout ce que l’on pouvait faire avec nos mains. Les enfants avaient ainsi su retrouver les gestes méchants (de refus, de violence, de rejet ou d’exclusion, …) mais aussi tous les gestes artistiques, bienveillants, gentils, tendres, amicaux qui peuvent rythmer notre quotidien.

 

Tous ces gestes, toutes ces attitudes, sont reprises dans la chanson de Danielle Sciaky : “Une main qui s’ouvre”. Cette chanson était mise en gestes par tous les enfants des deux classes de CP.

 

Les enfants de maternelle ont ensuite pris le temps, à leur rythme et à leur manière, de nous dire et nous mimer la comptine “Ma main”. Moi je sais bien que Dieu m’aime de tout son cœur. / Je me tiens devant lui, les mains ouvertes / Pour lui présenter ma vie de tous les jours / Et recevoir son amour infini.

Le Père Gérard, prêtre accompagnateur de l’école, était présent et nous a rappelé combien Jésus lui-même s’était beaucoup servi de ses mains : des mains de charpentier pour aider Joseph dans le travail du bois, des mains pour enseigner, pour relever, pour guérir, pour bénir, pour pardonner… Enfin, il a expliqué que l’expression “Prince de la Paix” était aussi un des nombreux titres attribués à Jésus.

 

Les enfants sont ensuite repartis en chantant le traditionnel Il est né le divin Enfant, sans oublier d’échanger une représentation de main sur laquelle chacun avait inscrit un message de joie, de paix, de Noël…

Seconde sortie parisienne pour les 1ères de l’option Théâtre: Roméo et Juliette


Samedi Le 17 décembre, les élèves de l’option Théâtre du lycée Saint François de Sales sont allés à la (re) découverte d’une célèbre pièce de théâtre de Shakespeare: Roméo et Juliette dans une mise en scène d’Eric Ruf, à la Comédie Française. Cette seconde sortie parisienne a été l’occasion de profiter au maximum des beautés de Paris en cette période de fêtes : grande roue tricolore, tour Eiffel illuminée et bien sûr, visite du Louvre. Honorine a apprécié «  la visite du Louvre, très intéressante, grâce aux anecdotes fort sympathiques racontées par notre professeur de Français-Théâtre, Madame Boisbunon Hanocq. » En effet, la visite dans le faste des appartements de Napoléon III, l’observation attentive des bijoux de l’impératrice Eugénie ou de Marie-Antoinette, les grands tableaux tels La Liberté guidant le peuple ou le Radeau de la Méduse, ont permis d’alimenter les imaginaires et de se prêter au jeu de la découverte.  Nos optionnaires n’ont pas manqué d’observer par exemple que Marie fait semblant de tenir un verre sur les Noces de Cana alors qu’elle n’a rien dans sa main entre autres, ou bien de s’amuser des fauteuils Empire « le confident » ou « l’indiscret » qui permettaient de converser en toute discrétion dans les salons.

Puis, le groupe s’est rendu à la Comédie Française afin d’assister à la reprise de l’excellent Roméo et Juliette de Shakespeare, mis en scène par Eric Ruf, administrateur de la Comédie française. L’édifice lui-même impressionne avec ses colonnades à l’antique. Puis, à l’intérieur, l’aspect feutré et luxueux ne manque pas d’éblouir les novices tandis que le passage obligé devant le fauteuil de Molière ou la galerie des grands auteurs français, laisse le groupe agréablement songeur. Puis, la pièce commence et la magie opère.

Inès, élève de 1ère nous raconte: «  c’est un événement inoubliable qui m’a marquée » . Honorine ajoute: «  la mise en scène est très différente des autres mises en scène de Roméo et Juliette pour son caractère burlesque qui est mis en avant »,  « on est vraiment plongé dans l’action d’autant que nous étions à quelques centimètres des comédiens, on voyait les larmes de Juliette couler sur son visage lorsque son père la rejette ». Korydwen a apprécié l’apport comique de la mise en scène qui évite les clichés romantiques souvent attribués à Roméo. Voici une belle journée qui permet d’inaugurer les vacances et de terminer l’année avec magie en donnant à chacun une belle dose d’art !

 

Pour suivre l’actualité de l’option, voir nos vidéos, visitez notre page Facebook: https://www.facebook.com/SFSalesOptionTheatre/

Option Théâtre 1ère: Jumelage avec la Scène Nationale

L’option théâtre du lycée Saint François de Sales rencontre pour la seconde fois Laurent Cogez, metteur en scène du Collectif Colette et ancien jeune comédien de la Comédie Française.

Les 8 et 9 décembre derniers, les élèves de l’option théâtre de Saint François de Sales ont vécu la deuxième session du jumelage artistique « Parlez-moi d’amour » avec la Scène Nationale et le Collectif Colette. Ce Collectif est fondé en 2013 par de jeunes comédiens de la Comédie Française : Laurent Cogez, Carine Goron, originaire d’Alençon, Lucas Hérault, Blaise Pettebone, Nelly Pulicani et Maxime Taffanel.

Pendant deux jours, Laurent Cogez a ainsi animé à un rythme de travail soutenu un atelier d’expression scénique avant de plonger à la fois dans un travail d’interprétation du texte mais aussi d’écriture, l’idée étant de permettre aux optionnaires de s’initier à tous les aspects du travail théâtral, que ce soit l’écriture, le jeu, la mise en scène, la scénographie. Laura, jeune optionnaire explique que cette session de travail « a permis d’avoir une autre vision. Nous avons amélioré notre jeu. » De même, Eugénie, une autre élève, ajoute : « Laurent Cogez a su nous pousser beaucoup plus loin ».

Le jumelage, centré autour de la pièce du Collectif Colette, Pauline à la plage qui sera donnée en avril à la Scène Nationale, permet d’aborder les thématiques de l’amour et de l’adolescence.  A partir de trois scènes tirées du film d’Eric Rohmer Pauline à la plage, les jeunes optionnaires ont perçu la profondeur de la notion de « sous-texte » et ont créé des situations diverses autour du jeu amoureux. Laurent Cogez explique en effet qu’il s’agit de « faire jouer autre chose aux mots. L’idée est de pousser les enjeux très, très loin et quoi qu’il arrive, c’est ce qui est génial, ça parlera toujours de deux personnes qui s’aiment ». Ainsi, avec le même texte, certains ont construit une situation prenant appui sur un interrogatoire de la Gestapo, ou encore ont choisi d’interpréter la fuite de deux adolescents perdus sur une île déserte.

Enchantés, les jeunes sont ravis d’avoir pu vivre une session de grande qualité, qui leur a permis de s’essayer à la fois à la mise en scène et à l’écriture et attendent déjà le retour du jeune comédien en février prochain, afin de peaufiner le spectacle que les optionnaires interpréteront en mars au Théâtre d’Alençon.

Pour suivre l’actualité de l’option et voir un extrait filmé du jumelage, suivez ce lien!

https://www.facebook.com/SFSalesOptionTheatre/?ref=aymt_homepage_panel

Veillée et Messe de Noël à Saint François de Sales

Le jeudi 15 décembre avait lieu, dans la chapelle Ste Thérèse, une veillée puis la messe d’avant Noël.

Lors de la veillée, Inès et Eugénie, deux élèves de 1ère, ont chanté, devant une assistance attentive, des morceaux de musique qu’Inès accompagnait à la guitare. Ces chants avaient été donnés lors du concert pour les chrétiens d’Orient, en mars dernier. Cela nous a permis de penser et de prier pour les chrétiens d’Egypte, éprouvés dans les jours qui précédaient.

Puis ce fut la messe, célébrée par le Père Stéphane , le Père Gérard et le Père Marchand. Dans un mot d’accueil, M.Lhémery, s’appuyant sur une lettre de St Paul, invitait chacun à faire grandir l’unité (  thème de notre année ) au sein de notre établissement.

Lycéens et collégiens s’étaient rassemblés sous la direction de Mme Lutet pour constituer une belle chorale. Un grand merci à tous les participants, à M.Apriou, à l’orgue, à Mme Mallet,à Juliette qui animaient les chants, aux musiciens, aux servants d’autel, qui ont permis que cette célébration soit festive et recueillie !

Pendant l’Avent, les élèves avaient été sensibilisés à la vie, aux joies et aux épreuves des habitants d’Haïti. Ainsi, une vente de gâteaux était organisée par les 3èmes afin de les aider.

A l’issue de la messe, l’assemblée constituée de nombreuses personnes (  élèves, parents, professeurs, amis) était invitée à se retrouver autour d’un chocolat chaud pour un temps convivial.

 

Sortie théâtre pour les secondes, RICHARD II à Alençon !

Les élèves de seconde, option théâtre, sont allés voir RICHARD II de William Shakespeare, par le collectif Eudaimonia

le jeudi 15 décembre à 19h30, à la Scène Nationale 61

Pouvoir et trahison, mais aussi fête et jubilation ! Richard II conte l’abdication d’un roi dont le règne a duré 22 ans. Richard II doit juger une affaire délicate : Henry Bolingbroke, duc de Lancastre et cousin du roi, accuse le duc de Norfolk, de haute trahison pour l’assassinat du duc de Gloucester alors que c’est le roi lui-même qui en est à l’origine. Richard II condamne les deux protagonistes à l’exil, pille l’héritage de Bolingbroke et s’en va guerroyer en Irlande. A son retour, Bolingbroke est revenu en Angleterre, réclamant sa fortune. Sans lutter, Richard abandonne son royaume et sa couronne à Bolingbroke, le laissant devenir le nouveau souverain d’Angleterre, Henri IV. Richard passe d’une stature divine à celle de simple mortel. Avec une nouvelle traduction à l’appui, le collectif Eudaimonia adapte l’œuvre de jeunesse de Shakespeare pour sept comédiens. Guillaume Séverac-Schmitz aborde ce poème dramatique sous l’angle de l’humain. Foisonnant de symboles, touchant vivement notre intimité, l’eau, le vent, la terre et le sang traversent la mise en scène de cette pièce vibrante de poésie. Sur le fil entre épique et tragique.

« La pièce est magistrale, haletante ! Shakespeare a rajeuni grâce à une traduction contemporaine et des clins d’œil à notre époque, tout en gardant son aura indescriptible. La mise en scène est originale, minérale. J’ai adoré cette pièce. »  Guillem

« Nous avons adoré la scénographie : le sang et les trucages à vue, les pétales de rose, le brouillard et même la pluie ! La musique aussi bien classique que rock apporte un rythme très particulier. Cette pièce est très originale ! »  Solenn, Louis, Pierrick

« J’ai trouvé ce spectacle fantastique ! »  Léo

« Le fait de casser le quatrième mur rend le spectacle encore plus vivant. J’ai adoré et beaucoup ri ! »  Lilas

« Un véritable chef d’œuvre, des scènes époustouflantes ! Cette pièce a été pour moi une toute nouvelle découverte du théâtre. Les comédiens ont réussi à faire revivre l’esprit shakespearien tout en lui redonnant un nouveau souffle. Cette pièce tragique est remplie d’humour, de puissance et de beauté ! »  Guenièvre

Messe d’avant Noël

Le Jeudi 15 décembre 2016 se tiendront une Veillée et la Messe d’avant Noël de l’ensemble scolaire Saint François de Sales.

Nous vous donnons rendez-vous à 20h15 en la chapelle Sainte Thérèse à Saint François pour la veillée qui sera entre autre animée par des chants. Puis à 20h30 commencera la Messe.

En parallèle de cela, des bougies, gâteaux et crèches seront à vendre. Les bénéfices seront reversés à Haïti.

Nous vous attendons nombreux à cette Messe !

Association KE-KONTRE HAITI

Lilas, une élève de Saint François vous raconte ce qui s’est passé lors de la venue de Patrick Bruneau.

M.BRUNEAU est venu nous présenter Haïti et l’association KE-KONTRE HAITI, pour laquelle il travaille depuis qu’il est à la retraite. Il était  professeur des écoles  puis directeur. Chaque année, des professeurs retraités vont à Haïti pour conseiller les jeunes enseignants haïtiens.

 

Haïti fut une colonie française, qui  se révolta en 1804 pour obtenir son indépendance et conquérir sa liberté.
C’est un pays plein de richesses. Malheureusement, l’ouragan Matthew, le tremblement de terre de 2010 et des épidémies l’ont appauvri. De plus, les haïtiens ont besoin de charbon, ils ont donc déforesté leur pays. Aujourd’hui, 10/100 du pays est boisé. La superficie d’Haïti est égale à celle de la Normandie.

Après les catastrophes naturelles survenues à Haïti, six milliards d’euros avaient été promis pour se reconstruire .Malheureusement, Haïti n’a jamais reçu l’argent. Read more

(Ré)écoutez la 7ème émission des élèves sur RCF

logo-sfsales-radio7-copieEn cette nouvelle année, la Webradio continue à Saint François de Sales !
Pour la septième fois en deux ans, et la première fois de l’année, les élèves se sont retrouvés pour une émission de 25 minutes sur les ondes de RCF Orne.

 

 

Au Programme de cette émission (cliquez sur les sujets pour les réécouter un-par-un) :

Vous pouvez réécouter l’émission en cliquant sur le lecteur ci-dessous :

Pour réécouter les émissions de l’année dernière, cliquez ici.

FUTSAL UGSEL Orne

logo-saint-francoisLe championnat départemental de Futsal dans le cadre du sport scolaire et organisé par l’UGSEL a eu lieu le mercredi 30 novembre 2016 à Flers.

L’une des 3 équipes de benjamins composée d’Axel Bâtard, Romain Peschard, Arthur Macé, Adrien Liger et Enzo Beaufils est championne départementale.

Une équipe de minimes garçons composée de Samy Lamdasni, Lucas Gautier, Eliot Le Monnier, Timothée Lemoine, Donatien Briand et Amaury Bellier termine à la 4e place.

Nous les félicitons et souhaitons bonne chance aux benjamins pour la phase régionale.

dsc06705

Rejoignez-nous sur la page Facebook de l’association sportive en cliquant ici.

Les Secondes professionnelles donnent leur voix !

Depuis le début de l’année scolaire, les élèves de Secondes Professionnelles ont donné leur voix à des déficients visuels.
Projet en collaboration avec la bibliothèque sonore et l’Orne hebdo, ils ont enregistré des articles de la presse locale afin d’en faire profiter les malvoyants et non-voyants.

dsc_5300

Vous pouvez consulter l’article de l’Orne Hebdo concernant ce projet en cliquant ici.
France 3 Basse Normandie est également venu, reportage à voir en cliquant ici. (JT 19/20, édition du du 22/11 à partir de 14’50)

L’option Théâtre à la découverte de la nouvelle création du Théâtre du Soleil

Dimanche 20 novembre, grâce à l’association culturelle indépendante de l’établissement, la CELECA, img_0031les jeunes de l’option Théâtre du lycée Saint François de Sales (Alençon) se sont rendus au Théâtre de la Cartoucherie à Paris afin d’assister à la représentation de la nouvelle création d’Ariane Mnouchkine et de sa troupe internationale : Une chambre en Inde. Le Théâtre du Soleil est un lieu mythique qui affiche fièrement les valeurs de notre République sur le fronton du bâtiment entièrement décoré et agencé selon la thématique indienne. « On entre dans un autre univers. Quelque part dans une Inde imaginaire comme le construisent les fresques de l’avant-salle (photo ci-dessous). Les comédiens sont présents, parmi les spectateurs, on peut échanger avec eux et même avec Ariane Mnouchkine qui est toujours d’une grande délicatesse , notamment envers les jeunes ». La pièce rassemble une cinquantaine de comédiens de 25 nationalités différentes. « Il s’agit d’une véritable odyssée dans l’imaginaire afin de mieux mettre en relief la réalité».

En effet, suite à l’abandon du directeur de troupe, une compagnie se retrouve seule, en img_0046Inde, sous la direction de Cornelia, l’assistante du directeur. Celle-ci doit trouver la vision qui lui permettra de créer une nouvelle pièce. Le Théâtre du Soleil a délibérément choisi de composer un spectacle comique. Singes, vache sacrée, danseurs traditionnels, théâtre japonais, en passant par Shakespeare, Gandhi et Charlie Chaplin ou encore Stanislavsky que les optionnaires connaissent bien, cette mise en abyme de la création d’un spectacle fait réfléchir sur les mécanismes et la magie de la création. « Je ne dirai que deux mots pour qualifier la pièce, résume Mathilde, élève de l’option en 1re, magique et bouleversant ».

Mais ce n’est pas tout. img_0052L’enjeu de la pièce est de nous faire rire de ce qui nous fait peur. La troupe est hantée par l’actualité dans cette « chambre en Inde »: la guerre en Syrie, les attentats, le terrorisme moqué dans des tableaux burlesques, le réchauffement climatique, la guerre de l’eau. « Rire de nos peurs nous a fait du bien. » commente Loeiza.  Il s’agit d’une forme de résistance à la peur, au terrorisme. On ne voit pas défiler les quatre heures de spectacle : « On est accroché dès le début. Et puis, on est emporté. C’est drôle et émouvant. » ajoute Korydwen, tant le spectacle est foisonnant, riche, mené au rythme de la musique indienne, des chants traditionnels d’Inde, du Mahabharata. Le théâtre, au Soleil, se veut résolument universel, toujours en quête d’espoir, de sens. Difficile de ne pas être séduit !

img_0060Pour suivre l’actualité de l’option (groupe des élèves de 1ère, visitez notre page Facebook !), en apprendre davantage sur le Théâtre du Soleil ou pour voir la vidéo de notre journée au Théâtre du Soleil, suivez ce lien :

https://www.facebook.com/SFSalesOptionTheatre

 

Cross UGSEL Orne

Une quarantaine d’élèves de l’AS Saint-François ont participé au cross UGSEL Orne à la plaine de sports à Alençon le mercredi 16/11/16.
4 titres individuels : Paul Charbonnier (1er CM2 garçon), Augustine Papillon (2e CM2 fille), Léa Froger (1ère junior fille), Adrien Badier (1er cadet) et Alexandre Plet (1er junior). 1 titre de champions par équipe chez les cadets avec Adrien Badier, Nicolas Levesque, Marceau Laumont et Allan Dufresne Rano.

Une quinzaine d’élèves de SFS sont qualifiés au cross Normandie à Mondeville le 23/11/2016 ! Nous leur souhaitons bonne chance !

Rejoignez-nous sur la page facebook de notre association sportive en cliquant ici et n’hésiter pas à partager vos commentaires, vos encouragements !

 

Concert à La Luciole

la-luciole_salle-de-spectacleLes lundi 14 novembre et mardi 15 novembre, les classes de CM1 (A) et CM2 (A) ont assisté au concert intitulé “Badaboum” donné à La Luciole par la Compagnie Gondwana. Un concert de musiques et d’acrobaties circassiennes…

De quoi rappeler de beaux souvenirs aux élèves qui avaient vécu le grand projet CIRQUE en mai-juin 2015… !

Quatre artistes sur scène, à la fois musiciens et acrobates, jouent de tout et s’amusent d’un rien. Partant de leurs souvenirs, ils invitent à une traversée du temps où équilibres, rires et portés acrobatiques s’enchaînent autour de situations burlesques. À l’endroit ou à l’envers, sur un fil ou à vélo, ils se chamaillent et se défient… La musique est au cœur de cette aventure collective, où tout est prétexte à faire chanter l’accordéon, la guitare, le saxophone et les instruments magiques de l’Ouest africain – parfois même, il suffit de son corps et de ses mains… Un spectacle rythmé, pétillant et surprenant, interprété avec poésie, amour et humour.

La Compagnie Gondwana est née au sein de l’Ecole Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles. Après le succès de sa première création, La Malle de Circassie, elle approfondit son exploration des liens entre cirque et musique avec ce tout nouveau spectacle en quatuor. Réjouissant !

img_2981 badaboumhdcclement_puig_1 badaboumhdcclement_puig_2

 Quelques commentaires d’élèves de CM1:

« C’était super bien : il y avait beaucoup de belles figures. Au début, une femme faisait des acrobaties sur un vélo, tout en tournant en rond pour ne pas tomber dans les gradins… Cette femme devait tout gérer en conduisant à une main, son vélo tremblait mais elle n’est pas tombée. Ensuite, elle a fait des figures encore plus difficiles mais elle a réussi. J’ai aussi aimé les réactions du public. Ce spectacle était vraiment génial ! »          Marc-Olivier

« J’ai aimé la dame qui marchait sur le fil. Les musiciens ont joué de très belles mélodies. J’ai passé un très bon moment. »          Chloé

«  J’ai aimé le spectacle Badaboum parce que les acrobaties étaient très jolies et la musique très belle. »          Florès-Andy

«  J’ai bien aimé le spectacle parce que les acteurs jouaient bien. Mon moment préféré c’est lorsque ça parlait de la nature, les projecteurs étaient verts… j’ai adoré ce moment. »          Clémentine

« J’ai aimé les danses et les instruments de musique (guitare, accordéon, trompette, kazoo …) »          Serena

« J’ai bien aimé ce spectacle parce que les comédiens m’ont fait beaucoup rire. »         Élise

Les CM2 au CDI

 

roald-dahl

En prévision de l’étude du roman Charlie et la chocolaterie (qu’ils effectueront plus tard dans l’année), les élèves de CM2 ont profité de l’exposition “ROALD DAHL” préparée par Melle Tournant, professeur-documentaliste, et présentée dans le CDI de l’établissement.

Les élèves ont ainsi commencé à se familiariser avec un lieu important de la vie du collège. Et par la même occasion, ils ont anticipé leurs apprentissages de fin d’année en découvrant ce fameux auteur anglais de littérature jeunesse.

Cross du collège

C’est par un temps idéal que les quelque 300 collégiens se sont retrouvés ce vendredi 14 octobre pour vivre un temps à la fois sportif, festif et convivial : le cross du collège.

Une nouveauté cette année : les élèves de CM2 de l’établissement étaient invités à participer à l’événement. Quatre courses étaient organisées, sur des parcours légèrement différents, autant de boucles et de détours qui permettaient de découvrir tous les coins et recoins de notre grand établissement : le stade, le foyer du lycée, le gymnase, la chapelle, la cour principale, le bosquet…

Puis ce fut au tour des professeurs et membres du personnel volontaires de mouiller le maillot. Encouragés par les élèves, unis par un lien identique à celui reliant un athlète mal-voyant à son guide, ils ont couru avec le sourire pour faire vivre le thème de l’UNITÉ, retenu cette année par le chef d’établissement.

Une cérémonie de remise de récompenses (par catégorie, et par classe) a conclu ce bel après-midi. Les premiers de chaque catégorie étaient ensuite invités à représenter l’établissement lors du Cross départemental UGSEL qui aura lieu le mercredi 16 novembre, à la Plaine des Sports, à Alençon.

Un grand merci à tous ceux qui ont œuvré à la préparation et la réussite de ce temps fort.

SEJOUR D’INTEGRATION SIXIEMES

Mercredi 19/10 : 

Bonjour à tous. Ce matin, chacune des classes a terminé l’expérimentation en sciences physiques, qui consistait à transformer l’eau de mer en eau douce. Ont-ils réussi? Chaque classe a également participé à leur dernière activité (ci-joint, la recette utilisée par les élèves pour réaliser les “scones”). Cet après-midi, nous irons tous nous promener dans les dunes en faisant appel à leur créativité lors de l’activité: land art.

Nous vous donnons rendez-vous ce soir, à Alençon pour 19h.

dsc_0566dsc_0567dsc_0569dsc_0571dsc_0572dsc_0573dsc_0575dsc_0565img013

Read more

Le Jumelage entre l’option Théâtre, la Scène Nationale, la région et le Collectif Colette est lancé!

imageLes optionnaires Théâtre des classes de Premières ont pu rencontrer Laurent Cogez (ci-contre), metteur en scène du Collectif Colette. ce Collectif a la particularité d’être fondé par de jeunes comédiens issus de la Comédie Française. Le Collectif a monté avec succès il y a quelques mois une pièce adaptée de Pauline à la plage (Eric Rohmer, film de 1983), permettant ainsi d’aborder les questions fondamentales de la théâtralité, et les thématiques de l’amour et de l’adolescence.

Ce temps d’échange et de débat, riche et constructif, est la première pierre d’un long projet qui va traverser l’ensemble de l’année.

Pour voir un extrait de cette journée, jetez un œil sur la page facebook de l’option Théâtre sur :

https://www.facebook.com/SFSalesOptionTheatre

 

Chronique Théâtrale : Le Porteur d’Histoire, raconté par une optionnaire Théâtre-1ère

page-220161006_221903Titre : Le Porteur d’Histoire

Auteur : Alexis Michalik

Metteur en scène : Alexis Michalik

Théâtre : Carré du Perche de Mortagne (Scène Nationale 61)

Le : jeudi 6 octobre 2016, sortie de l’option Théâtre -1ère- encadrée par Madame Boisbunon Hanocq

Ce que je savais avant d’aller au spectacle : Avant d’assister au spectacle, je savais que l’histoire était “au sujet d’un homme qui portait une histoire en lui”. Il n’était pas sûr qu’elle soit vraie. Cependant il découvre qu’elle est authentique car elle était inscrite dans la littérature ancienne. S’ensuit donc tout un mystère autour de l’histoire, où les personnages tentent de rassembler les pièces du puzzle. Ainsi, la pièce abordait des thèmes autour d’une femme, du voyage, du secret et des livres. Par ailleurs, je savais également qu’il y avait environ 5 comédiens sur scène et un tableau sur la scène.

Ce que j’imagine avant d’entrer dans la salle : Tout d’abord, je savais qu’il y avait un tableau sur scène donc il était facile de l’imaginer déjà avant d’entrer dans la salle. Sinon, j’imaginais la scène avec assez peu de décors, comme c’était le cas vu que les comédiens jouaient avec la distanciation.

Ce que ma mémoire photographie du spectacle et ce que j’en garde : Au niveau de l’éclairage, toute la scène était éclairée sauf quand il y avait deux personnages au téléphone. Dans ce cas, les projecteurs éclairaient seulement les deux personnages et le reste de la scène était noire. Il y avait peu de décors, seulement un tableau noir au fond de la scène où les comédiens notaient au fur et à mesure du spectacle les mots clés utiles pour comprendre l’histoire ou nous faire retenir l’essentiel. De plus, il y avait un portant à vêtements où quelques costumes étaient accrochés, les autres étaient parfois derrière ou devant le tableau où ils se changeaient. Sinon, à part cinq tabourets rajoutés aussi sur scène, le plateau était nu.

Le changement de costume se faisait lorsqu’ils devaient jouer un autre personnage. En effet, 5 comédiens (deux femmes et trois hommes) se partageaient les rôles de 35 personnages (Martin Martin, Eugène, Frédéric, De Bourmont, Henri, Dimitri, Alexandre fils, Jérôme, Alia, Josiane, Joséphine, Barbara, Yolande, Jeanne, Huguette, Sylvie, Aurélie, Adélaïde, Marie-Antoinette, l’homme, le notaire, Henri, Polignac, Sixte II, Le patron du bar, Michel, Alexandre, l’homme sans âge, l’agent, le douanier, le garagiste, le père, Hervé, Clément VI).

Pour rassembler les pièces du puzzle et pour faire comprendre l’histoire au personnage d’Alia ainsi qu’à nous spectateurs, le personnage de Martin Martin raconte son histoire à lui. Ainsi, en racontant son histoire, il raconte celle des carnets qu’il a retrouvés après la mort de son père. C’est pourquoi on a plusieurs époques qui apparaissent dans la pièce (environ du Moyen-Âge lors de la grande peste jusqu’aux années 2000). J’ai donc beaucoup aimé comment les comédiens passaient rapidement d’une époque à une autre et donc d’un personnage à un autre. C’était assez impressionnant parce qu’il faut se détacher très vite du personnage et se mettre dans la peau du suivant aussi rapidement qu’on a quitté le précédent.

Malgré tout, les transitions se font très bien et j’ai bien accroché. J’ai beaucoup aimé aussi quand deux personnages de différentes époques sont en train de lire un carnet en même temps. Ils se passent la parole afin de nous faire basculer à travers un autre époque. Les costumes nous aidaient à mieux nous situer dans une époque ou une autre.

De plus, pour accompagner leur jeu, une musique de fond était parfois présente et nous plongeait encore plus dans l’époque et l’histoire.

Ainsi, je garde un très bon souvenir de cette pièce : c’est celle que j’ai préférée parmi toutes les pièces que j’ai déjà vues. Le grand nombre de changement d’époques et de personnages m’a un peu perturbée au départ mais au fur et à mesure que la pièce progressait, l’histoire devenait beaucoup plus claire. De plus, j’ai trouvé l’histoire vraiment intéressante autour du mystère. On a sans cesse envie de connaître la suite pour comprendre le secret qui se cache à travers ces carnets. Sinon, j’ai trouvé cette pièce très vivante et le jeu des comédiens impressionnant avec la distanciation.

Hélène Duhé

UGSEL : compétitions de basket-ball et de volley-ball (Comité)

Ce mercredi 12 octobre 2016, à Argentan, 4 élèves de 6e (Abdesselem DEPREUX, Exaucé MOKELO MAYO, Arnaud RENAUDIN  et Sacha THORIN) ont participé à leur première compétition de basket-ball et de volley-ball. Ils terminent respectivement à la 7e et 10e place sur les 12 équipes présentes. Félicitations à l’équipe pour son investissement dans le jeu et pour l’arbitrage.

Option Théâtre 1re: Première sortie Théâtre

14566271_1597924457168056_1598660807440115136_oJeudi 6 Octobre, les optionnaires du niveau 1re se sont rendus au Carré du Perche afin d’assister à la représentation de la pièce : Le Porteur d’Histoire.

A travers l’histoire, a priori ordinaire, de Martin Martin qui doit enterrer son père au fin fond des Ardennes, nous voici invités à nous pencher sur celles d’Alexandre Dumas ou de Marie-Antoinette, de Delacroix ou de la mystérieuse Adélaïde. Célébrités légendaires et illustres inconnus… tous sont là pour nous livrer un double héritage : un amas de livres frappés d’un étrange calice et un colossal trésor accumulé à travers les âges par une société secrète. Sur une scène quasi nue, cinq comédiens endossent les costumes d’une myriade de personnages qui font de ce récit cocasse et délirant un conte, un jeu de piste, un roman, une quête vertigineuse à travers les temps et les continents. Subtil et romanesque, Le Porteur d’Histoire nous invite à se laisser porter par une cascade d’histoires pour relire notre Histoire et voyager dans le temps et l’espace sur le fil de notre imaginaire. Un tour de force théâtral récompensé par deux Molières dans les catégories « meilleur auteur francophone vivant » et « meilleur metteur en scène d’un spectacle de théâtre privé » ! Scène Nationale 61

“L’un de mes personnages favoris et le plus marquant selon moi est celui d’Adélaïde lorsqu’elle rencontre Alexandre Dumas. Ils sont dans une calèche et cette femme compare la vie à un récit. Les répliques sont accompagnées d’une musique. J’ai trouvé cet instant merveilleux… et il m’a touchée”.

Floriane Denis.

 Pour suivre l’actualité de l’option-Niveau 1re, visitez notre page Facebook : 

Concert HOPEN

hopen

Venez chanter, partager, vibrer au son de la musique pop et des paroles de louange du groupe Hopen ! Ils sont quatre frères, ils habitent Lyon, mais traversent la France et même l’Europe pour faire éclater la louange !

Ils seront en concert le Vendredi 4 novembre en l’Église Saint-Martin à l’Aigle.

Le tarif est unique, 10€, vous pouvez réserver vos place en cliquant ici.

Pour l’organisation des voitures pour le déplacement, renseignements à la Pastorale, ou par Mail : pastorale@sfsales.fr

Option Théâtre 2de : “Traviatta” aux Bouffes du Nord

Le 24 septembre 2016, les élèves de seconde de l’option théâtre de Saint-François-de-Sales se sont rendus à Paris avec leur professeur, Mme Paris, au théâtre des Bouffes-du-Nord pour assister à la représentation de Traviata – Vous méritez un avenir meilleur de Benjamin Lazar.

Paris s’offrait à nous comme résolument culturel : Magritte au centre Pompidou, Rembrandt intime au musée Jacquemart André, et le Louvre éternel nous étaient proposés, jusqu’à la très attendue Traviata, initialement composée par Verdi en 1858, et inspirée du roman d’Alexandre Dumas fils, La Dame aux camélias.

La scène, au même niveau que les spectateurs, est alors recouverte de tulle. Ce brouillard matériel nous paraît bien mystérieux. Lorsque le noir envahit la salle, l’opéra commence. Des musiciens-acteurs apparaissent sous la toile, embrumés, fêtards et doués. Puis arrive Violetta, sublimement interprétée par Judith Chemla. Frêle mais courageuse, parce que libre, elle incarne avec sa voix de soprano et son impressionnante aura, une Traviata époustouflante. Loin des stéréotypes, dans un Paris intemporel (les costumes sont plutôt modernes), elle insuffle à ce monde débridé une force douce et fragile. Jeune femme dévoyée et légère, demi-mondaine, Violetta découvre peu à peu l’amour vrai – loin des relations charnelles dont elle vivait jusqu’alors – en même temps que sa santé décline (elle est atteinte de phtisie). Alfredo Germont, interprété par Damien Bigourdan, lui porte un amour absolu, mais est-il prêt à la croire aussi sincère que lui ? Le couple s’installe à la campagne. Le tulle a disparu de l’avant scène, remplacé par des vases de fleurs fraîches disséminés un peu partout. Le drame peut continuer.

Mise en scène par Benjamin Lazar, cette Traviata éveille les sens du spectateur. Les élèves et les professeurs en témoignent, certains ont essuyé quelques larmes. Alors, lorsque la tragédie s’achève, le public se lève pour applaudir, ébahis par la beauté des chants en italien (sur-titrés) et du mythe revisité.

L’entrée dans le théâtre ayant appartenu à Peter Brook, et classé monument historique, a suscité d’emblée notre enthousiasme tant il est remarquable : son aspect volontairement « délabré » se prête d’emblée à l’illusion théâtrale. Il est un décor à lui seul !

Guillem VIGUÉ

UGSEL Comité Orne HANDBALL

3 équipes du collège de Saint-François-de-Sales ont participé au championnat départemental de Handball (Comité Orne) à Argentan le mercredi 28 septembre 2016. Les équipes des filles  et des garçons (6e/5e) ont terminé respectivement à la 6e et 3e place sur un total de 8 équipes.

L’équipe des minimes garçons (4e/3e) composée d’Allan Dufresne Rano (4e B), Timothée Lemoine (3e G), Lucas Gautier (3e G), Davel Kezamutima (3e G), Elliot Le Monnier (3e PP) et Samy Lamdasni (3e PP) est championne départementale. 

Nous les félicitons et leur souhaitons bonne chance pour la phase régionale.

Rejoignez-nous sur la page facebook de notre association sportive en cliquant ici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Messe de rentrée

messe-de-rentree-2017

Tous les membres de notre communauté éducative (parents, élèves, personnels) étaient conviés à la messe de rentrée de l’établissement, qui a eu lieu le vendredi 23 septembre, à 9h, à la chapelle Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus.

“Le vendredi 23 septembre, c’était la messe de rentrée du collège et  du lycée. M. Lhémery a fait un mot d’accueil et c’est le Père Stéphane  qui a célébré la messe. On a beaucoup chanté, la messe était vivante et  nous étions très heureux de commencer notre année en étant tous réunis.” Allan, Maelwenn, Léo, Galdric, 4B

 

Journées européennes du Patrimoine

jep-2016

Samedi 17 septembre  et dimanche 18 septembre, la chapelle Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus était  traditionnellement ouverte à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine. Les visiteurs ont pu admirer le décor des ateliers Louis Barillet (vitraux exceptionnels, ornements et objets liturgiques, mosaïques…) ainsi que la rosace de Jean Barillet, restaurée en 2015.

 

Infos Rentrée : jeudi 1er septembre 2016

petit_nicolas_3d

 

 

 

 

Rentrée des 6e :

  • 8h45 : accueil et prise en charge des élèves par les professeurs principaux
  • Photo de classe + photo individuelle dans la matinée
  • 12h : fin des cours. PAS DE COURS L’APRES-MIDI

Rentrée des 5e, 4e, 3e, 3e PrépaPro :

  • 13h30 : accueil et prise en charge des élèves par les professeurs principaux
  • Photo de classe uniquement, durant l’après-midi
  • 16h40 : fin des cours
  • Photo individuelle : 5 septembre 2016

Rentrée des 2de :

  • 14h : accueil et prise en charge des élèves par les professeurs principaux
  • 16h40 : fin des cours
  • ARBS : distribution des livres le jeudi 1er septembre, de 9h à 12h et de 13h à 16h
  • Photo de classe + photo individuelle : 5 septembre 2016
  • Sortie de cohésion à Saint-Léonard-des-Bois : 8 septembre, de 9h à 19h

Rentrée des 1re et Terminales (générales, technologiques et professionnelles) :

  • 14h30 : accueil et prise en charge des élèves par les professeurs principaux
  • 16h40 : fin des cours
  • ARBS : distribution des livres le jeudi 1er septembre, de 9h à 12h et de 13h à 16h
  • Photo de classe + photo individuelle : 5 septembre 2016

Rentrée des BTS :

  • 1re année :  le 1er septembre à 9h pour les élèves qui participent au stage. Le 5 septembre pour les autres élèves.
  • 2e année : le 1er septembre à 10h.

Infos INTERNAT (rentrée 2016)

Un accueil pour une installation dans les chambres sera possible le mercredi 31 août 2016.

Possibilité de repas et de nuitée, sur inscription uniquement auprès de notre secrétariat.

internat sf

Nous en profitons pour féliciter nos élèves internes de Terminale qui ont tous obtenu leur baccalauréat !

 

1 2 3